Chers adhérents de Nos Italies,

Voici la newsletter des événements à suivre dans les prochaines semaines

 

mercredi 18, 19h – 21h, Musée du Louvre

Visite de la Grande Galérie (Galérie des Italiens)

guidée par Typhenn Le Guyader

 

jeudi 19, 17h30 – 19h, site Censier

13 rue Santeuil, salle 016 (rdc)

Chorale italienne ‘Adélin C. Fiorato’, dirigée par Michela Murru

 

jeudi 19, 18h30 – 20h30 (salle D17, Censier, bât. modulaire)

Projection du film sur Naples Les miracles ont le goût du ciel (Anatomia del miracolo,

2015) en présence de la réalisatrice Alessandra Celesia

 

mercredi 25, 17h30 – 19h, Maison de la recherche

4 rue des Irlandais (salle Mézanine)

Chorale italienne ‘Adélin C. Fiorato’, dirigée par Michela Murru  

 

Venez nombreux !

Nos Italies- Paris 3

16299216_1085373591585371_8224209637750865535_n

Initiatives mois octobre 2017

 

Publicités

mer 4 oct (15h-18h) : Nos Italies présente à la Semaine de vie du Campus

 

slogan.png

A l’occasion de la Semaine de Vie du Campus l’association Nos Italies-Paris 3 sera présente                      et vous accueillera autour d’un morceau de panettone

Quand ? 4 OCTOBRE, 15-18h

Où ? Campus Censier (parvis)

 

De nombreuses activités gratuites seront présentées :

– Tandem Linguistique

– Chorale italienne A.C.Fiorato, ouverte à tous

– Projet Migr’Ens au musée du Louvre

 

Et bien plus encore…

Les inscriptions sont ouvertes, la cotisation annuelle est de 2 € seulement. Le calendrier des activités du mois d’octobre est disponible au stand de l’association.

Venez nombreux vous renseigner !

A très bientôt,

 Loghi

16299216_1085373591585371_8224209637750865535_n.png

Restez connectés avec l’Italie en MARS

 capture-decran-2017-02-19-a-18-57-09

Initiatives ouvertes aux membres de Nos Italies-Paris 3*

Mois de MARS 2017

05 mars, 15-17h : visite guidée (gratuit) au Musée du Louvre par Carlo                                               GIROTTO, dans le cadre du cours « Voyage en Italie ». Rdv: sous la pyramide, au point infos à 14h45.

08 mars, 10h30-13h : visite guidée (gratuit – 26 ans) au Musée Bourdelle par Maxime PAZ, médiateur, conférencier. Réservation nécessaire : anna.sconza@sorbonne-nouvelle.fr

08 mars, 17h30-18h30 (salle 145A) : rencontre avec Cristina PIOVANI, curatrice du festival Italissimo (dans le cadre du cours « Ingénierie de projet » du Master pro)

             18h30-19h30 (même salle) : rencontre sur le monde de l’édition avec Alice VOLPI, conseilleure éditoriale, traductrice (dans le cadre du cours « Ingénierie de projet » du Master pro)

09 mars, 9h30 – 11h30 (salle 304) : rencontre avec Romano FERRARI, Président du FAI France (dans le cadre du cours « Muséologie » du Master pro)

10 mars, 15h -17h (salle à préciser) :  atelier de traduction avec l’auteur Giorgio VASTA. Pour infos, contacter : marine.morici-aubry@univ-paris3.fr

               18h : rencontre à la bibliothèque Sainte-Barbe avec Giorgio VASTA, en présence de son traducteur Vincent RAYNAUD et du critique Daniele GIGLIOLI, animée par Marine AUBRY-MORICI, dans le cadre des rencontres Écrire l’Italie aujourd’hui. Trois voix de la littérature italienne contemporaine. Entrée libre sur réservation : bsb-invit@listes.univ-paris3.fr

15 mars, 17h30- 18h45 (salle D32) : Projection du film Miel et magnésie de Ellénore LOEHR, étudiante du dépt. d’études italiennes et roumaine (L3), en présence de la réalisatrice. Entrée libre.

16 mars, 10-12h (salle Las Vergnas / 304, à confirmer) : rencontre avec Camille PALOPOLI, responsable du programme «  Louvre hors les murs » (dans le cadre du cours « Muséologie » du Master pro)

23 mars, 9h30-11h30 (salle Las Vergnas / 304, à confirmer) : rencontre avec Monica PRETI, responsable de la programmation à l’Auditorium du Louvre (dans le cadre du cours « Muséologie » du Master pro)

* pour devenir adhérents de l’Association il suffit de remplir le bulletin d’adhésion, disponible à la bibliothèque d’italien (Centre Bièvre, 5e étage, 1-5 rue Censier, 75005 Paris). La cotisation annuelle est de 2 euros.

VISIONS ET PASSIONS – 7 courts-métrages de Cécilia Mangini

th

projection: Mercredi 23 mars à 20 h

Terra di Cinema s’associe avec les étudiants du Master «Industries Culturelles France-Italie» de la Sorbonne Nouvelle pour vous proposer une séance consacrée à Cecilia Mangini, l’une des premières femmes réalisatrices à avoir tourné des documentaires en Italie.

« Cecilia Mangini est l’incarnation d’un double défi : défi pour les femmes d’affirmer leur place dans la société (et derrière une caméra) ; défi pour le documentaire de continuer à exister, et notamment en Italie, malgré son statut de « persona non grata », si l’on peut dire, « non désiré », car dérangeant. » (Anne-Violaine Houcke, Cecilia Mangini, agitateur culturel, Critikat)

En présence de Cécilia Mangini et Paolo Pisanelli.

Séance organisée par les étudiants du Master «Echanges Culturels France-Italie », Paris III – Sorbonne Nouvelle, dans le cadre du séminaire de programmation dirigé par Irene Mordiglia.

***

7 courts-métrages de Cécilia Mangini

Italie | Documentaire | 00h45 | VOST FR

« Lieux de résistance poétique, mais également lieux de résistance de l’âme, du plexus solaire, de l’intelligence, de l’obstination » : les mots choisis par Cecilia Mangini pour définir le cinéma documentaire décrivent tout un programme d’art et de vie. Née à Nola di Bari en 1927, Mangini est la première femme cinéaste à tourner des films dans l’Italie de l’après- guerre. Parmi les gamins de la banlieue de Rome, dans les Pouilles du mysticisme préchrétien, à côté des chômeurs de Brindisi, sa caméra quête et enregistre ceux que la rhétorique du boom économique essaie d’occulter, voire d’effacer : des visages (crispés par la détresse ou la fatigue du travail), des corps (dans la tension d’une jeunesse insoumise et fragile), des foyers (modestes, chaotiques, surpeuplés). Des sales histoires de misère, superstition, exclusion dans lesquelles l’œil de la cinéaste sait saisir une beauté ancienne, primitive. Un cinéma militant, celui de Mangini, qui se nourrit des œuvres de Pier Paolo Pasolini et Ernesto de Martino pour traverser cinquante ans d’histoire italienne avec la grâce de l’inquiétude et la fureur d’un combat.

Tarifs

  • Tarif unique 6.5 €
  • Carte UGC et Gaumont Non acceptées
  • Cinéma La Cléf 34 Rue Daubenton – 75005 Paris
    Metro 7 Censier-Daubenton
    Bus 47 Censier-Daubenton

logo-la-clef

90 ans de l’Istituto LUCE

L’Italie fête comme il se doit les 90 ans de l’Istituto Luce, mine de documents pour quiconque s’intéresse à la culture italienne – dans la Péninsule et au delà – et miroir saisissant de ce qu’a pu être une propagande « intelligente », avant la naissance de la publicité et du soft-power post-industriels. La culture : nous parlons toujours de l’anthropologie d’une aire culturelle italo-romane, non pas du savoir scolaire de la seule nation italienne. Les très nombreux documents disponibles sont une source précieuse, cela va sans dire, pour maint cours ou recherche de type « civilisationniste », et littéraire bien sûr (ne serait-ce que par nécessité de contextualisation), voire linguistique (le dernier épisode ci-dessous est un festival de pronoms, bien articulés par la puissante mascella d’un chef forcément « fatal »). La période la mieux illustrée est en effet, pour des raisons évidentes, celle du Ventennio fasciste, mais l’immédiat second après-guerre (à savoir l’Italie précédant immédiatement le basculement dans la modernité des années 60) – un peu comme dans l’extraordinaire Paisà de Rossellini, sur les premiers jours de la Libération (1946), ou Il cammino della speranza de Germi (1950) sur les dernières années du « paysage » italien, avec ses habitants séculaires bien sûr, un monde à présent disparu, traversé de la Sicile à la frontière française -, cette période étrange entre le chaos misérable d’un pays à terre et l’imminent consumérisme du « miracle », est également bien représentée. Si bien que Luce in mostra, pour qui se trouvera à passer par Rome cet été, mérite certainement de renoncer pour quelques heures au soleil italien.

Les épisodes principaux, facilement accessibles, sont les suivants :

– Sur les mentalités et l’imaginaire « italiens » :   1. http://video.repubblica.it/luce/eventi/luce-in-mostra-a-roma-l-immaginario-italiano/170207/168696

– Plongée dans les réalités diverses du pays Italie(s) :   2. http://video.repubblica.it/luce/eventi/luce-in-mostra-il-paese-reale/170207/169687

– Les premières lueurs du passage d’un monde « arriéré » à la modernité :   3. http://video.repubblica.it/luce/eventi/luce-in-mostra-modernita-e-arretratezza/170207/169689

– Le bombardement du nid d’aigle Monte Cassino (cf. ici très directement Paisà) :   4. http://video.repubblica.it/luce/eventi/luce-in-mostra-il-bombardamento-di-cassino/170207/169686

– L’inévitable « homme au balcon » :   5. http://video.repubblica.it/luce/eventi/luce-in-mostra-duce-noi-siamo-cosi/170207/169685

 

Cultira/A Roma mostra su Istituto Luce: film e foto su 90 anni d’Italia

. . .

Cinecittà, cocomeri (rossi)

 

 

 

. . .

(Mostra multimediale – « I  90 anni dell’Istituto Luce », Roma, Vittoriano, luglio-sett. 2014)

Qu’on se le dise !…

..

 

Le Montage filmique : histoire et langage — mercredi 9 avril 18h30

 Dans le cadre des enseignements sur le Cinéma italien : R2P80 Initiation à la lecture de l’image en mouvement — R4P30 Histoire du Cinéma italien — R5P42 Cinéma italien

une conférence sur le Montage filmique : histoire et langage se tiendra en salle D 12(Modulaire, premier étage)

mercredi 9 avril 2014, de 16h30 à 18h30

DavideMoviola_1Diplômé du Centro sperimentale di Cinematografia de Rome

Davide Vizzini est un professionnel du montage.

Il a travaillé pour la série télévisée de fiction-documentaire Amore criminale, pour la RAI, a collaboré à la réalisation du film L’uomo giusto de Toni Trupia (2006, une production de Michele Placido) et du documentaire Giallo a Milano de Sergio Basso, film qui a reçu plusieurs prix dans des Festivals de films d’animation en 2010 (Annecy, China International Youth Film Festival, Cartoons on the bay).

A l’occasion de cette conférence, il nous présentera le travail de montage de son dernier film Amori elementari de S. Basso (2014), une coproduction italo-russe.

La conférence s’inscrit dans le programme des cours de Mmes Anne Boulé et Anna Sconza. Tous les étudiants de Licence et de Master, ainsi que les collègues qui souhaitent y assister, sont les bienvenus

La conférence est suivie à 18h30 par la projection du film

La grande bellezza de Paolo Sorrentino (2013) Oscar du meilleur film étranger 2014,à la Cinémathèque de Paris 3 (Censier, salle 49, r-d-c)

 04

 

20 mars à l’IIC : courts-métrages sous-titrés par les étudiants de L3

archivesa-ridLes étudiants du cours Traduction pour l’édition et la scène de Paris 3, sous la direction de Alessandra Mosca, vous invitent à découvrir

les courts-métrages de la Cinémathèque de Bologne qu’ils ont sous-titrés

le 20 mars à l’Institut Italien, à 19h dans le cadre du festival Terre di cinema 

201402281130terradicinema

L’art de la fugue est un parcours diachronique à travers sept courts-métrages : La festa dei Gigli a Nola, 1909; Porto Ulisse, Mare in brughiera, 1962, Notturno per un campione, 1965; Al di là dei sensi, 1969; Le avventure di un uovo, 1970; Ballare è bello.

Restaurés par la Cinémathèque de Bologne, ils tournent autour du dilemme classique : partir est-il plus difficile que de rester ?

Veuillez réserver vos places sur le site de l’IIC, en cliquant ici.