Die Natur… une expo de peinture de Mauro Bordin

Mauro-Bordin-Cedrus-libanji-with-peduncoli-sollevata-2013-huile-sur-papier-150x335-530x237

À la galerie Estace (jusqu’au 5 octobre), Mauro Bordin explore la nature (Die Natur, d’après Wozzeck), une nature parfois luxuriante, sauvage, menaçante, aux plantes venimeuses, carnivores, piquantes ou urticantes en grand format; y apparaissent parfois des mains qui se tordent, ou des pieds (est-ce là un pendu, ou bien un allègre sauteur ou un pieux lévitant ?) et alors la végétation semble perdre ses couleurs, se brunir, se rabougrir, comme si la sève s’en était allée. Il y a là des bribes d’une histoire inconnue, un parcours entre des récits qu’il nous appartient de poursuivre, mais dont on perçoit constamment, même devant les petits formats plus bucoliques, la dimension tragique, qui nous suit et nous oppresse, jusqu’à la dernière salle au fond, où ce grand format horizontal nous accueille : rien à voir avec la Syrie, mais ces masques à gaz sur des crânes semblent a posteriori donner le la à toute l’exposition.

Lunettes Rouges

Pour lire l’article en entier, cliquez ici.

Mauro-Bordin-Risque-zero-2013-huile-sur-papier-94x355-530x145

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s