un roman tout proche

9780980873658_cov-151x244« L’ère des séparations »

un roman d’Emilio Sciarrino[1] (Emue /Emue Books 2012)

         Dans l’espace déformé et déformant d’une mémoire fluctuante on saisit la vérité des permanences…

Ce qui reste n’est parfois que ce qui ne s’est pas avéré et la netteté des contours d’un sentiment, d’une sensation, ainsi que la valeur qu’acquiert une chose – porteuse de sens et de poids – témoigne de cet rituel de l’attachement éphémère.

Traversant les pages de ce roman, le blanc déborde d’une potentialité à la fois infinie et définie par les taches des mots, qui, surgissant depuis la profondeur de la prégnance, captivent la lecture, fragmentée et fluide, d’un amour qui implose. Une écriture originaire, fidèle à son but de raconter non seulement ce qui a été, ce qui est, qui pouvait et pourrait être, mais aussi ce qui devient en même temps qu’on le nomme. Soudainement tout prend vie : les couleurs, les odeurs et un tourbillon d’humeurs contrastantes, de besoins changeants creuse l’histoire d’une non-histoire, ainsi que la volonté opiniâtre de la graver à tout jamais, de la fuir une fois pour toutes, de la porter en soi dans un monde étranger, dont on ne se reconnaît que dans ses zones liminaires, de transitions et effacements.

Qu’est-ce qu’on partage quand on est ensemble ?

Qu’est-ce qu’il reste quand on se sépare ?

Dans la distance s’opère la perte d’une identité, la chimère de l’appartenance et de l’importance.

Et pourtant on sait qu’on a aimé, car ce n’est que de cela qu’on vit maintenant.

                                              Elisabetta Simonetta


[1] Emilio Sciarrino, ancien élève de l’École Normale Supérieure de Paris, est agrégé d’italien et actuellement doctorant contractuel au département d’Études italiennes et roumaines de l’Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3 ; membre de CIRCE (LECEMO).

Du même auteur :
Madame Klein, nouvelle, Emue, 2012
-AA, ‘Nioques’, n. 9/10, 2011
-L’Ora(n)ge, nouvelles, Emue, 2011
-Transnistria, roman, Kirographaires, 2011
-L’ebook c’est fantastique, collectif, Ex-Aequo, 2011 (Prix du livre numérique)
-Nouvelles délicieuses, collectif, Deliciouspaper n.08, puis Carnets-Livres, 2010 (Prix CDL)
-Ne rien faire et autres nouvelles, collectif, Buchet-Chastel, 2007 (Prix du jeune écrivain)

..

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s