Italie post-Berlusconi

Les habits neufs de l’Italie post-Berlusconi

Les starlettes et le cachemire ont cédé la place aux profs et aux lodens. La conversion express de l’Italie est impressionnante. Mais peut-on vraiment troquer aussi vite le vice pour la vertu ?

Par Philippe Ridet

L ‘année 2011 tirait à sa fin. Encore quelques minutes et c’en serait fini de cette année qui avait vu Silvio Berlusconi chassé du pouvoir au terme d’une agonie politique qui a bien failli être celle du pays. Remercié par les marchés, snobé par ses pairs,  » le Caïman  » avait quitté la scène, cédant la place, le 16 novembre, à l’austère Mario Monti. Comme des millions d’Italiens, ce 31 décembre, nous étions devant notre téléviseur moins pour regarder le programme que pour mettre nos montres à l’heure. A l’écran, les traditionnelles danseuses se déhanchaient, filmées à hauteur de cuisse. Le spectacle de la vulgarité continuait comme si de rien n’était. Enfin presque. Les danseuses reparties, l’animateur en smoking propose un sondage express.  » Quelle femme a selon vous, chers télé-spectateurs, le plus marqué l’année 2011. Angela Merkel, Belen Rodriguez ou Kate Middleton ? Top, vous avez cinq minutes pour voter par SMS.  »

Ancien mannequin argentin, vedette de la télévision italienne et de quelques navets cinématographiques, Belen Rodriguez a toutes les chances de l’emporter. Angela Merkel ? Trop sérieuse, pas assez de glamour au pays des latin lovers. Kate Middleton, la fraîche épouse du prince William ? Presque une inconnue de ce côté-ci des Alpes, où la presse lui a préféré sa soeur, Pippa, dont elle a diffusé abondamment les photos de la chute de reins. Surprise : Angela Merkel sort victorieuse du scrutin ! Le pire, toujours certain dans la Péninsule, est cette fois évité.  » Merci à tous, lance l’animateur comme soulagé avant de lancer le compte à rebours vers la nouvelle année. Vraiment, ce résultat prouve que l’Italie a changé !  » Vraiment ?

A la même heure, Mario Monti dîne dans son logement de fonction du palais Chigi, siège de la présidence du conseil. Son prédécesseur n’y a dormi qu’une seule fois, préférant son appartement privé du palais Grazioli. Plus discret pour recevoir ses visiteuses du soir. Dix personnes sont rassemblées autour de la table du réveillon : sa femme, leurs deux enfants et leurs conjoints, leurs petits-enfants, sa belle-soeur. Le menu respecte la tradition du Nouvel An : tortellini (pâtes) au bouillon, cotechino (sorte de saucisson à cuire, en beaucoup plus gras), lentilles (symbole de richesse) et pandoro (brioche un peu bourrative). A minuit et quart, tout le monde sera parti se coucher. On est comme ça chez les Monti : vieux jeu et couche-tôt.

Comment le sait-on ? Très simple. En réponse à un élu de la Ligue du Nord qui soupçonnait le chef du gouvernement d’avoir fait bombance aux frais de l’Etat, les services du palais Chigi ont publié un communiqué détaillant le nom des convives, l’heure de leur arrivée et celle de leur départ, la liste des achats, les prix et l’adresse des commerçants où Elsa Monti en personne est allée faire ses courses. Deux pages conclues ainsi :  » Le président Monti n’exclut pas qu’en raison du nombre relativement élevé d’invités de légers surcoûts soient à la charge de l’administration concernant la consommation d’électricité, d’eau et de gaz.  »

Tout Monti est là, dans ce mélange de rigueur, de tradition et d’humour. En près de cent jours au pouvoir, il est parvenu à imposer son style à l’Italie gavée et écoeurée par la démesure de son prédécesseur. [ … ]  – lire la suite dans :

http://www.lemonde.fr/m/article/2012/02/17/les-habits-neufs-de-l-italie_1644116_1575563.html#ens_id=1571660

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s