Les illustrations du Paradis dans La Comédie.

Dans le cadre des séminaires « Paradis mystiques, paradis intellectuels, paradis artificiels », au Collège de France, nous signalons une conférence fascinante, consacrée aux illustrations du Paradis de Dante.

Le panorama des « illustrateurs » qui sera présenté est de plus vaste et problématique, il va de manuscrits enluminés en Italie au XIVe siècle à la première édition de Cristoforo Landino (1481), passe par les sublimes séries réalisées par Sandro Botticelli, puis par Gustave Doré, et arrive jusqu’aux interprétations contemporaines de Salvador Dali’, William Blake et Miquel Barcelo’.

Les illustrations du Paradis du 14ème au 20ème siècle
Françoise Viatte, Conservateur général honoraire, Musée du Louvre

jeudi 23 février de 10h00 à 12h00, Collège de France

11, place Marcelin Berthelot
75231 Paris Cedex 05

Plus que  les deux autres Chants de La Divine Comédie, le Paradis a été rebelle à l’illustration. Ainsi, les ensembles d’images qui lui sont consacrées sont-ils plus rares. Toutefois, plus les peintres se sont éloignés de l’époque à laquelle le poème a été composé, plus leur liberté s’est affirmée. On pourrait presque penser que les créations ont été, au fil du temps, comme des compromis entre le sensible et l’intelligible, que les inventions n’ont jamais épuisé la richesse du texte qui les inspirait, que les enlumineurs et les peintres ont façonné une nouvelle Commedia, à leur mesure.

L’exposé du 23 février  se propose de parcourir une sélection de ces ouvrages, depuis la fin du XVème siècle jusqu’à l’époque contemporaine.

Françoise Viatte

Publicités

Une réflexion au sujet de « Les illustrations du Paradis dans La Comédie. »

  1. Rappelons aussi les illustrations davantage « d’époque » conservées à Turin (et malheureusement très abîmées par l’acharnement sexophobe de quelques moines) ; ainsi que celles, en France, du Maître de Coëtivy et du philosophe Nicole – ou Nicolas – Oresme. Ce sont celles-là qu’a préférées l’Imprimerie Nationale pour son édition bilingue de La Comédie, publiée à Paris entre 1996 et 2007 (voir aussi : « Chroniques Italiennes » web-22, février 2012).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s